Après la chasse au pokémon qui a enflammé une bonne partie de la planète, une nouvelle sorte de chasse peux commencer. Des scientifique ont besoin d’aide pour chasser des planètes qui gravitent autour d’étoiles éloignées. Pour cela, ils on mis a disposition une base de donnée contenant les caractéristiques d’environ 1600 étoiles proches récoltées pendant 20 ans par un télescope basé à Hawaï.

Ces scientifiques espère que des particuliers vont trouver des indices de présence de planète dans cette base de données. « C’est une quantité de données impossible à analyser pour toute notre équipe », à déclaré Jennifer Burt scientifique au Massachusetts Institute of Technology (MIT) travaillant sur les données. Elle a également déclaré que la mise a disposition de toutes ces données permettraient de modifier leurs façons de voir la science en explorant des pistes qui ne leurs sont pas habituelles.

Pour chaque étoiles 61 000 mesures ont été effectué sur les différentes caractéristiques de la lumières de ces étoiles distante de plus de 300 années-lumière. En étudiant les oscillation de l’étoile, on peut déterminer si une planète est présente dans son orbite. En effet la présence d’une planète peut exercer une minuscule influence gravitationnelle sur l’étoile. Avec ces données les amateurs souhaitant ce lancer dans l’aventure pourront aider les scientifiques.

Les scientifiques ont pour le moment découvert une centaine de planète inconnue ou exoplanète, et il peut y en avoir encore beaucoup d’autres.

« Il y a encore beaucoup de données à analyser et de planète a découvrir pour notre petite équipe », a déclaré Jennifer Burt. D’après leurs estimation il y aurait au moins une planète par étoile qui pourrait être découverte de différentes manières. En utilisant la « méthode de transit », qui observe la disparition ou la modification de la lumière quand une planète passe devant l’étoile.

Dans le futur des télescopes plus perfectionnés pourraient occulter la lumière des étoiles pour laisser apparaitre les planète qui orbitent autour d’elles.

Pour le moment si la chasse au pokémon vous a lassé, vous pouvez vous lancer dans la découverte de nouvelles planètes. Pour cela il suffit de télécharger les données, et en utilisant certain logiciel open-source développé par les scientifiques et en suivant le didacticiel pour leurs utilisation.