En 1973, cet architecte du nom de Ricardo Bofill a découvert cette vieille cimenterie en Catalogne près de Barcelone qui datait de la première période d’industrialisation avec ses silos, ses cheminées, ses salles des machines et ses souterrains. Elle s’est agrandie au fur et à mesure des besoins.

Cet architecte séduit par le lieu, décide de modifier l’usine, à l’aide de dynamite et de marteau-piqueur, son équipe et lui vont détruire une partie de la cimenterie pour la reconstruire afin de l’adapter à leurs besoins.

crédit : Ricardo Bofill

Puis vint le moment de végétaliser le lieu afin de créer le jardin pour agrémenter l’environnement austère de la cimenterie.

crédit : Ricardo Bofill

crédit : Ricardo Bofill

Afin de séparer et différencier les volumes et espace différent noms leurs furent donné. Comme ici la cathédrale qui sert de salle de conférence et d’exposition avec une hauteur sous plafond de 10 mètres, agrémenter d’une table de conférence en bois et acier, canapé, chaise, fauteuil et table basse viennent compléter le mobilier.

crédit : Ricardo Bofill

crédit : Ricardo Bofill

Puis les silos, à l’intérieur desquels ont été placé les espaces de travail, le bureau de l’architecte.

crédit : Ricardo Bofill

Dans les galeries souterraines nous pouvons trouver l’atelier de modélisation et les salles d’archive.

L’architecte s’est aménagé, dans la partie supérieur de l’usine, un appartement dans lequel il réside lorsqu’il n’est pas en déplacement pour son travail. Cet appartement est composé d’une cuisine-salle à manger ou trône en son centre une table en marbre blanc soutenue par des pied en fer forgé, dans un coin une cheminée à double-face réchauffe l’atmosphère. Il y a également, la chambre rose, meublé d’une table et table basse en marbre rouge de divers fauteuil et chaise et enfin une cheminé pour parfaire tous cela.

crédit : Ricardo Bofill

crédit : Ricardo Bofill

crédit : Ricardo Bofill

source : Ricardo Bofill