Kate Burrows et Alann son compagnon ce sont retiré loin de la ville. En effet, ils ne supportaient plus la pression urbaine et en devenaient malade. Mais malheureusement ce couple est menacé d’expulsion. Le conseil dirigeant la ville de North Devon, dans le sud-ouest du Royaume-uni, a déclaré que la maison enfreint le plan d’urbanisme et doit donc être démolie. Pour cela ils ont jusqu’au mois de décembre pour quitter leur foyer.

crédit : BBC

Kate a fait appel de cette décision, en invoquant le fait qu’elle souffrait d’Hypersensibilité Chimique Multiple (MCS). Son appel a été rejeté. Précédemment, Kate a habité dans la maison de son exploitation agricole dans la vallée de Tarka près de Chulmleigh pendant 19 mois. Durant cette période elle avait l’impression de souffrir de la grippe en permanence, « Mon corps a littéralement été empoissonné par mon environnement » a-t’elle dit. L’accumulation des ondes électriques du wifi, téléphone portable etc… et des peintures sur les murs, du chlore dans l’eau, les produits d’hygiène, sont corps n’a pas pu gérer ce cocktail. Cette maladie (MCS) touche les personnes de tous âges et origines, elle provoque principalement des allergies même avec une exposition très faible.

crédit : BBC

Kate et son compagnon ont mis environ six semaines pour construire leur maison de hobbit, elle est composé de de toilette sèche à l’extérieur, une cuisine, un salon-cuisine et deux chambres. Après d’être installé, l’éloignement de la ville a permis a Kate de ce remettre très rapidement et ne plus avoir le moindre symptôme de MCS.

crédit : BBC

Le toit de cette maison est composé de tonnes de terre et d’herbes, les murs sont en mortier de chaux et l’eau chaude pour la baignoire est fournie par une chaudière improvisée.

crédit : BBC

Elle essaye de rester au plus près de la nature pour éviter tous produits chimique, e, récupérant l’eau de pluie, couper son propre bois et cultiver sa nourriture.

source : BBC